lipoodecome.com
Image default
Business/B2B

Assurer la sécurité d’un travailleur isolé : comment faire ?

Assurer la sécurité d’un travailleur isolé : comment faire ?
Notez cet article

Un travailleur isolé est un salarié qui travaille seul dans un environnement de travail où il ne peut pas être vu ni entendu directement par d’autres. Il y a également le salarié qui travaille dans un environnement où la probabilité de visite est faible. Le salarié isolé peut concerner un agent de surveillance travaillant de nuit, un personnel obligé de travailler à l’hôpital, un ouvrier travaillant avec sa machine… Si une entreprise met à son service un employé isolé, il est dans l’obligation d’assurer sa sécurité en tout temps. Si tel est votre cas, nous aimerions vous donner quelques mesures à tenir en compte pour le protéger et pour assurer sa sécurité.

Mettre en place une organisation du travail et des dispositifs d’alarme

Le travail est isolé quand l’employé effectue seul des tâches hors de portée de vue ou de voix durant un certain temps. De ce fait, il ne dispose d’aucun moyen pour demander de l’aide en cas d’accident, d’aléas ou de malaise. De par ces aspects, l’isolement accroît principalement les risques. Ce qui fait que le travail isolé aggrave davantage les dangers pour chaque activité.

Afin de prévenir les risques occasionnés par le travail isolé, il est important de prendre des mesures. Pour y arriver, l’entreprise doit commencer par établir une bonne organisation du travail. Cela permettra en tout cas de réduire les situations de travail isolé. Ensuite, il est important de mettre à disposition des employés susceptibles d’être dans cette situation des moyens d’alerte comme une protection travailleur isolé ou PTI afin d’alerter les secours en cas de problème.

Des dispositions pour le secours s’avèrent aussi indispensables. Offrir un DATI est aussi idéal pour détecter l’état physique et la localisation de l’employé. Dans tous les cas, il est toujours important de se référer au Code du travail pour ne pas commettre d’erreurs. De ce fait, un travailleur isolé ne doit pas réaliser des tâches comme les travaux dans les locaux électriques, dans les cuves, dans les puits ou les galeries…

Toujours évaluer les risques à n’importe quelle situation

Souvent, il arrive même qu’après une réorganisation du travail, il y ait des postes de travail isolés nécessaires pour le développement d’une entreprise. À ce sujet, l’employeur doit penser à planifier à l’avance la liste de chaque poste isolé. Cette action permet en général d’identifier les risques encourus qui pourraient porter atteinte à la sécurité de l’employé. Cette évaluation doit être marquée dans le Document Unique de l’entreprise.

En réalité ce document, à la disposition de l’inspection du travail, est obligatoire pour tous les employeurs afin de lister les risques des tâches et les mesures de prévention pour chaque tâche. Sinon, il est possible que des sanctions pénales soient appliquées. En parlant de risques pour un travailleur isolé, on peut en citer plusieurs catégories. Il y a les risques de nature médicale comme les crises cardiaques, d’épilepsie ou encore d’angoisses.

Pour les risques de nature psychologique, il peut y avoir un sentiment de frustration, d’abandon lorsque le travail isolé a été imposé alors que d’autres employés s’épanouissent dans la réalisation d’autres catégories de missions. Là encore, la violence externe peut également porter atteinte à l’employé. Il peut s’agir d’agressions verbales, physiques ou psychologiques par un client ou un tiers à l’entreprise. Selon le cas, des mesures préventives doivent être mises en place pour éviter tout cela.

Related Articles

Entreprise : Pourquoi externaliser la saisie de données ?

Tamby

Communication par l’objet : que choisir pour réussir sa stratégie ?

Tamby

Incentive d’entreprise : pourquoi choisir un rallye Méhari ?

Claude