lipoodecome.com
Image default
Business/B2B

Réussir son recrutement : une condition sine qua non pour les entreprises

Réussir son recrutement : une condition sine qua non pour les entreprises
Notez cet article

Le processus d’embauche est l’élément primordial qui permet à une entreprise de pouvoir rester performant face à la concurrence et poursuivre ses activités. En effet, le recrutement du bon capital humain détient d’une valeur inestimable pour les enseignes. En cas d’erreurs, des conséquences néfastes se répercuteront malheureusement sur l’ensemble de leurs activités et de leurs compétences. Si vous êtes en quête d’une méthode pour réussir

Pourquoi une erreur en recrutement est fatale ?

La décision pour une enseigne de passer au recrutement est irréfutablement un moyen pour lui d’améliorer ses activités. Le capital humain est en effet un levier important dans la continuité et la pertinence des services d’une entreprise . Ainsi, tous les résultats de la société sur les différentes facettes dépendant amplement du savoir et des aptitudes de chaque employé dans chaque secteur :  marketing, comptabilité, production etc …

En cas d’échec, de nombreuses conséquences nui seront et ralentiront fortement les activités de votre enseigne en sachant que la productivité, une perte financière et temporel, et bien d’autres facteurs se verront touchés par des mauvaises décisions. Vous pouvez choisir de lire la suite afin de mieux se renseigner sur les enjeux d’un recrutement rater.

Par conséquent, dans l’optique de jouir d’une ressource humaine professionnelle et qualifiée, le processus d’embauche devra être fait avec soin et où l’improvisation n’est pas tolérée.

Eléments à éviter pour réussir son le recrutement

Afin de permettre aux entreprises et PME de disposer des meilleurs candidats et d’avoir un capital humain performant, il est important de connaître les erreurs communs qui font qu’un processus soit un réel échec. Ci-dessous 4 erreurs de recrutement qui pourront vous faire perdre les candidats qualifiés :

  • Manque d’échanges : le manque de partage d’informations entre les différentes entités de recrutement à savoir les responsables d’embauche ( cabinets ) , les ressources humaines et les entreprises entraîne des retards importants tout au long du processus de recrutement. Lorsque les décideurs eux-mêmes ne sont pas sur la même longueur d’onde, les candidats reçoivent des messages contradictoires et perdent du temps à trouver le moyen idéal pour répondre aux attentes d’une seule enseigne. Les informations concernant le profil recherché et celui du candidat à recruter doivent être mises à jour régulièrement et conservées dans un emplacement central accessible à toutes les personnes impliquées dans le processus de recrutement.
  • Un processus d’entrevue non planifié : les entretiens peuvent être un processus stressant pour les candidats mais aussi pour les responsables d’embauche. Lorsque les entretiens sont mal organisés, menés par des membres du personnel inexpérimentés et non créatifs, les candidats se désengagent. Ramener un candidat tour après tour, se faire poser les mêmes questions est une perte de temps incroyable, qui allonge inutilement le temps du cycle d’embauche. Lorsque plusieurs intervieweurs sont impliqués, il est important qu’ils communiquent entre eux pour discuter des objectifs et des résultats pour chaque interview réalisée. La planification des entretiens prend beaucoup de temps. Par conséquent, le recours à un panel ou à des réunions plus courtes consécutives au cours d’une journée minimise les retards dans le processus et réduit les risques qu’un candidat s’ennuie et accepte une autre offre.
  • Pas de retour significatif / opportun : il est extrêmement frustrant pour les candidats d’attendre longtemps pour n’obtenir que des commentaires et décisions vagues. La plupart des recrutements prennent entre 1 et 2 mois, allant de l’application à la prise de fonction. Pour un candidat, le temps est long pour rester dans le doure, et traîner ce processus tue l’élan. Fournir des commentaires personnalisés dès que possible aidera à garder les candidats les plus performants intéressés par l’opportunité. Cela encouragera également les intervieweurs à regrouper leurs évaluations plus rapidement, ce qui réduira considérablement le temps de cycle (idéalement entre 1 et 3 semaines).

Related Articles

Viticulture : comment choisir le bon cépage ?

Claude

Les 3 tendances RH incontournables en 2019

Tamby

Coupler sa boulangerie avec un salon de thé pour plus de rentabilité

Claude