lipoodecome.com
Image default
Business/B2B

Viticulture : comment choisir le bon cépage ?

Viticulture : comment choisir le bon cépage ?
Notez cet article

Le choix du cépage est une décision lourde de conséquences sachant que la plantation d’un vignoble palissé coûte très cher. Il convient donc de prendre en compte un certain nombre de critères qui peuvent être très objectifs ou plus subjectifs.

Choisir le cépage en fonction du terroir et des débouchés commerciaux

Dans la majorité des vignobles français, la plantation de la vigne se fait entre la fin de l’hiver et avant le début de l’été. Plusieurs critères doivent être remplis, car la plantation d’une parcelle palissée revient au minimum à 20 000 euros par hectare, et qu’il faut attendre trois bonnes années avant que la première vendange puisse être faite. Il est à rappeler qu’un pied de vigne vit en moyenne entre 30 et 50 ans.

Le choix du cépage doit se faire en fonction du climat, de l’altitude, de l’exposition du terrain et de la nature du sol. En un mot, un cépage doit être adapté à son environnement. Il faut par exemple éviter de planter du Mourvèdre, un cépage tardif et difficile à mûrir, sur un terrain peu ensoleillé où il fait frais. Pour les sols pauvres et peu profond, le mieux, c’est d’opter pour une variété productive, tandis qu’un sol humide est plus adapté à un cépage qui craint la sécheresse. En cas de toute, il est préférable de s’adresser aux conseillers viticoles des Chambres d’agricultures.

Pour faire vivre son exploitation, il est aussi judicieux de penser aux débouchés commerciaux. Le choix du cépage est à considérer en fonction du volume de la production envisagée, mais également en fonction de la qualité de celle-ci. Les variétés à fort potentiel de production sont à privilégier si on veut augmenter la quantité, tandis que des cépages permettant d’obtenir de vieilles cuvées sont adaptés à un domaine qui a pour vocation d’élaborer des vins de garde.

Zoom sur le vignoble de Provence

Vous envisagez de répondre à une annonce de vente de propriété viticole en Provence ? Des informations sur le climat et la nature des sols dans la région vous seront certainement utiles. Le vignoble de Provence est à cheval sur les départements des Bouches-du-Rhône, du Var, des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence. Il s’étend sur une zone de 350 km de longueur pour une largeur de 100 km entre Nice et Arles.

Le vignoble de Provence est baigné par un climat de type méditerranéen, avec des étés chauds et secs et des hivers doux, ce qui est idéal pour la culture de la vigne. Le sol est assez varié, avec cependant une tendance générale silico-calcaire et argilo-calcaire et du grès et des marnes dans certaines parties. Pour produire du vin rouge, les cépages les plus adaptés sont le grenache noir, le Carignan, le Cinsault et le Mourvèdre. Pour le vin blanc, les spécialistes recommandent la Clairelle, le Semillon, le Bourboulenc et la Roussanne.

Related Articles

Communication par l’objet : que choisir pour réussir sa stratégie ?

Tamby

Réussir son recrutement : une condition sine qua non pour les entreprises

Tamby

Incentive d’entreprise : pourquoi choisir un rallye Méhari ?

Claude